Comment s’engager dans la transition énergétique ?

Publié le : 21 juin 20224 mins de lecture

La transition énergétique consiste à changer certaines habitudes, notamment les modes de transport, de production et de consommation. L’objectif est de réduire l’empreinte des activités humaines sur l’environnement pour une économie « zéro carbone ». Particuliers et professionnels sont incités, parfois à travers des exigences réglementaires, à contribuer à cet effort collectif. L’adoption de quelques mesures permet d’affirmer un engagement dans la transition énergétique.

Transition énergétique : principes à retenir

La transition énergétique implique des changements à différents niveaux. Chacun doit être une vraie partie prenante pour lutter contre le réchauffement climatique et appliquer les principes de développement durable. Cette stratégie engage des progrès technologiques et la volonté politique de divers acteurs (Etat, grand public, opérateurs économiques…). Les programmes lancés se basent essentiellement sur la promotion des sources d’énergie renouvelable, tout en réduisant la consommation à travers des politiques d’économie énergétique. Pour en savoir plus, rendez-vous sur https://www.choisir.com/. Un autre levier consiste à améliorer l’efficacité énergétique et en transférant par exemple certains usages d’énergie vers l’électrique.

La transition énergétique à l’échelle de chaque habitat

En France, près de la moitié de la consommation énergétique est issue du bâtiment. La loi prévoit une réduction de la consommation d’énergie dans le secteur du bâtiment tertiaire de 40 % au minimum d’ici 2030. Le poste qui consomme le plus reste le chauffage. Pourtant, dans un bâtiment, plusieurs éléments peuvent être source de déperdition thermique, d’où une consommation accrue. Ainsi, l’amélioration des systèmes d’isolation intérieure (parois, sols…) et extérieure (ouvertures, toit…) sont une solution à envisager. Par ailleurs, vous pourriez mettre en place des dispositifs plus performants, comme une chaudière plus récente ou l’isolation des réseaux d’eau chaude sanitaire.

La transition énergétique en matière de mobilité

La plupart des émissions de gaz à effet de serre viennent du secteur des transports. L’augmentation du prix du carburant pèse d’année en année sur le budget des ménages et des entreprises. Pour rappel, entre 2017 et 2018, le prix à la pompe du gazole a subi une hausse de 22,1 %. D’où l’apparition de différentes solutions innovantes afin de réduire les conséquences des modes de transport sur l’environnement. On pourrait par exemple louer des voitures électriques ou faire du covoiturage, ce qui permettrait d’économiser considérablement sur le coût de la mobilité.

Par ailleurs, une loi de la transition énergétique applicable en France a été promulguée en 2015. Cette loi va de pair avec l’adoption de certaines mesures, comme le développement de transports propres. Dans cette optique, le nombre de points recharges pour voitures électriques devrait passer à 7 millions de points d’ici 2030.

Plan du site